Jonathan
Énergie bioMettet

Jonathan

En bref

  • de la bio-énergie
  • circuit court
  • de l’énergie pour 1400 familles

Walvert s’engage à produire une énergie verte et locale pour un avenir durable. Découvrez la démarche de l’entreprise et l’histoire de Jonathan, le directeur passionné aux multiples casquettes, qui met tout en œuvre pour transformer les déchets organiques en énergie renouvelable.

Jonathan a rejoint Walvert en 2020, marquant le début d’une nouvelle ère avec une équipe entièrement renouvelée. Bien que n’ayant pas d’expérience préalable dans l’agriculture, Jonathan a su s’imposer grâce à ses multiples compétences. Avec son expérience antérieure dans l'audit et la finance, Jonathan jongle habilement avec les aspects administratifs, financiers et opérationnels de l'entreprise.

Sous sa direction, l’équipe s’est rapidement agrandie pour atteindre dix personnes, incluant des experts variés. Leur objectif commun ? Rendre la biométhanisation accessible et efficace.

Rien ne se perd

Au cœur de son activité, Walvert transforme les déchets organiques en énergie renouvelable. Pour cela, elle collecte les déchets organiques, principalement du fumier, lisier et des déchets verts des agriculteurs, centres équestres ainsi que les parcs et jardins. Ces matières organiques sont ensuite transformées en digestat, un engrais précieux pour les agriculteurs, distribué gratuitement en échange de leurs déchets. De plus, Walvert assure l'épandage du digestat sur les champs, offrant ainsi un moyen écologique et économique d'amender les terres agricoles.

« Dans le digestat, on retrouve toute la matière digérée : fumier, lisier, herbes, etc.. C’est une vraie richesse organique qui retourne après au champ. Rien ne se perd, tout se transforme », souligne Jonathan.

Le processus de biométhanisation 

La biométhanisation est comparable au fonctionnement de l’estomac d’une vache, mais à une échelle industrielle. Les déchets sont d’abord broyés et mélangés, puis introduits dans un digesteur où ils fermentent pendant plusieurs mois. Le biogaz produit est ensuite traité, filtré et brûlé pour générer de l’électricité, capable de fournir de l’énergie à environ 3 000 habitants.

Un projet local et durable

Walvert privilégie la collaboration avec des partenaires locaux pour minimiser l’empreinte carbone liée au transport des déchets. Ainsi, les agriculteurs n’ont pas à parcourir de longues distances pour apporter leur fumier. Le projet a également été conçu pour être autonome, incluant un système de récupération des eaux de pluie. 

Depuis son lancement en avril, Walvert a atteint sa pleine puissance de production et continue d’attirer de nouveaux agriculteurs. Avec un potentiel de traitement de 60 tonnes de matière organique par jour, l’impact positif sur l’environnement et l’économie locale est significatif.

Une équipe soudée et polyvalente

L’équipe de Walvert se distingue par sa diversité et sa complémentarité. Dès le début, Jonathan et ses collègues ont dû faire face à de nombreux défis, mais leur détermination et leur polyvalence ont permis de surmonter les obstacles. Aujourd’hui, ils forment les nouvelles recrues pour assurer la continuité et l’amélioration du projet.

Jonathan, avec son parcours atypique et ses multiples responsabilités, incarne l’esprit d’innovation et de résilience. Professeur de management et finance à temps partiel, et passionné de Kung Fu avec une ceinture noire, il trouve encore le temps de s’investir pleinement dans le développement de Walvert.

La transparence

Walvert a choisi Bolt pour sa transparence. « Sur le site de Bolt, les consommateurs peuvent connaître l’origine de leur énergie, ce qui est rare chez les autres fournisseurs. Cette transparence et l’accent mis sur les producteurs locaux s’alignent parfaitement avec la philosophie de Walvert de promouvoir l’énergie locale et durable », conclut Jonathan.

Dans votre région